Premières règles

Notre expert
Dr. Leonidas Politoff

Gynécologue

Vous habitez la suisse romande? Notre partenaire Gynécologue, le Dr. Leonidas Politoff répond gracieusement à vos questions concernant votre santé et votre suivi gynécologique.
Premières règlesUn article de Florence Vertanessian.
Auteur du "Guide des Spiritualités" et de "La France du Coeur", journaliste, elle a collaboré à Prima, Famille et Education, Enfant Magazine.
Parler des enfants petits ou grands, elle adore ça ! D'ailleurs elle en a trois dont deux ados
    

Les règles surviennent globalement deux ans et demi après l’apparition du bourgeon mammaire. Etape clé de la puberté, cet événement, c’est bien de cela dont il s’agit, inscrit l’entrée de l’adolescente dans sa vie de femme. Dans certaines familles, ce jour se fête, comme une espèce de rituelle familiale. Sans aller jusqu’à ouvrir une bouteille de champagne, (l’adolescente tire une certaine fierté de cet événement mais pudique ne raffole  pas de démonstrations de félicitations qui touchent son intimité), prêter une attention particulière, un geste affectueux du papa et des proches ce jour précis, marquent le coup.
  

Tandis que les unes ont attendu ce moment avec impatience, ravies de rejoindre enfin le cercle des « heureuses » copines qui « les ont », les autres acceptent péniblement ce changement  qui clôt définitivement le chapitre de l’enfance. D’autant que de nombreux tabous demeurent, la notion de femme impure pendant les menstrues a la vie dure. Quel que soit l’état d’esprit de vos filles, une discussion entre femmes autour de cette question les aidera à s’approprier ce corps qui passagèrement leur échappe.

Vos conseils et votre assistance seront bienvenus. Quelques pistes pour vous guider

Un petit rappel sur la raison d’être des règles n’est pas de trop. La jeune fille doit comprendre que son corps est capable de concevoir et de porter un enfant. N’hésitez pas à parler fécondité, reproduction, fonctionnement du cycle menstruel. Si vous doutez de votre savoir en la matière, demandez conseil auprès d’un professionnel de la santé.
Mais point trop n’en faut, ne médicalisez pas la sexualité féminine.
   

Partagez avec elle votre expérience. Evoquez les malaises éventuelles, les douleurs au ventre possible sans en faire une pathologie. Rien n’est plus normal et naturel que d’avoir ses règles, si elles sont la cause d’une fatigue passagère, cela ne doit pas dans la mesure du possible détourner votre enfant de ses activités régulières. Les jeunes doivent apprendre à connaître leurs corps, à accepter certaines faiblesses qui peuvent  empiéter sur le dynamisme le plus tonique.
  

L’hygiène, c’est important. Certes, les premières règles sont peu abondantes mais incitez votre fille à plonger dans un bain ou à se doucher quotidiennement.
   

Pour ne pas tacher ses vêtements, votre fille va devoir utiliser des serviettes hygiéniques en protection externe ou des tampons, introduits dans le vagin en protection interne. Sachez qu’aujourd’hui ces protections à plusieurs niveaux d’absorption sont tout à fait adaptées aux jeunes filles. Oui ! une adolescente qui n’a jamais eu de rapport peut utiliser les tampons. Nombreuses sont celles qui utilisent ce mode dés les premières règles en particulier pour pratiquer certains sports. Son choix se portera sur la protection avec laquelle elle se sent le plus à l’aise.  N’hésitez pas à l’accompagner faire ses achats intimes mais peut-être préfèrera-t-elle faire seule cette démarche de « grande ». Aidez la à vivre son autonomie.
   

 

N’oubliez pas de lui précisez qu’elle doit se munir de protections discrètes à glisser dans une poche pour se changer à l’école. Si elle se trouve embarrassée par cette nouveauté dans sa vie scolaire ou lors d’autres activités, rassurez la sur la normalité, voire la banalité de sa situation. Il n’y a aucune honte à avoir. Mais  l’intimité c’est sacré, si votre fille est secrète, n’a pas envie de partager son histoire ni avec vous, ni avec ses copines, jouez de la discrétion, n’empiétez pas sur son espace.
   

 

Rappelez-vous que cette rencontre avec votre enfant ne se passera évidemment pas  comme vous l’aviez prévu. Où sont les mots que vous aviez préparés, le scénario que vous aviez  répété ?  Les ado nous prennent souvent au dépourvu. Finalement, peu importe la forme de l’échange, l’intention première n’est-elle pas de s’ajuster à l’instant qu’à choisi votre enfant. Ces premières discussions seront déterminantes. Elles intégreront d’emblée l’adolescente dans une des deux parties de l’humanité, celle des femmes. Elles ouvrent clairement la voie à un échange à venir. 

   

ATTENTION
Ne soyez pas surpris que les menstruations soient irrégulières pendant environ deux ans. Cela n’a rien d’anormal. La maturation physiologique de votre fille n’est pas aboutie, son cycle se construit. Par contre, nombreuses sont les nymphettes qui sous le coup des régimes alimentaires restrictifs bouleversent leur régulation hormonale. Etre en dessous de son poids physiologique perturbe voire stoppe le cycle menstruel.

Commentaires





Nos adresses préférées

> Genève - Lausanne - Neuchâtel - Fribourg et le Valais

Florence Vertanessian - Sophrologie et Gestion du stress

Déprogrammation psychocorporelle - Sophrologue et auteur, elle consulte en Suisse romande par SKYPE

A lire
Voir également
Nos partenaires