Adolescence et fréquentations

Notre expert
Adolescence et fréquentations

Sur une mauvaise pente

A l'adolescence, les parents s'inquiètent des fréquentations de leur enfant et craignent qu'il ne dérape. A tort ou à raison ?

Comprendre les enjeux de l'adolescence n'est pas simple, mais c'est pourtant indispensable pour l'accompagner en toute sérénité vers la construction de sa personnalité. 
Tel un jury et alors qu’ils perdent de leur pouvoir, les parents ne peuvent s’empêcher de sonder les camarades de leur garçon ou de leur fille pour savoir s’ils partagent les mêmes valeurs et s’ils représentent une menace.

L’adolescence est une période où l’on se tourne vers d’autres figures que ses parents, observe Audrey Hitz, psychologue FSP au service psychologique pour enfants et adolescents, Bienne-Jura bernois. L’ado va se raccrocher à des modèles comme un chanteur, un prof, un sportif, et bien sûr ses amis dans lesquels il se reconnaît.

Il est difficile pour les parents de dire ouvertement qu’un de ses amis ne leur plaît pas sous peine de le braquer et de le voir s’éloigner un peu plus. « Même s’ils sont moins écoutés, les parents doivent continuer à s’intéresser à ce que fait leur enfant et avec qui, estime Monique Portner-Helfer, porte-parole d’Addiction Suisse. Le dialogue, la négociation de nouvelles règles sont des facteurs de protection contre d’éventuels comportements à risque. » Sous pression et dans un souci d’appartenance, l’adolescent se conforme aux codes du groupe : look, musique, consommations diverses… « A 15 ans, on s’essaie à toutes sortes de substances psychoactives comme l’alcool, le tabac ou le cannabis, note Mme Portner-Helfer. Mais contrairement à ce que pensent certains jeunes, tout le monde ne le fait pas et la tendance a même baissé ces dernières années. » Selon la dernière enquête HBSC* de 2018, 10 à 15% des jeunes Suisses goûtent à ces produits. S’il faut rester vigilant sur le choix de ses relations, l’échange reste préférable au contrôle.

 

Au nom des pairs

Dire de quelqu’un qu’il est influençable est perçu de manière négative et pourtant… « Nous le sommes tous forcément et heureusement, remarque Mme Hitz. C’est le lien qui nous lie aux autres et grâce auquel nous nous construisons depuis notre naissance. » Durant l’enfance, ils ont posé patiemment les fondations de son identité, lui ont inculqué des principes, et voilà que tout d’un coup à l’adolescence, la situation semble échapper aux parents. Des liaisons dangereuses peuvent impacter sa scolarité, entraîner une perte d’intérêt pour des activités sportives ou artistiques qui jusque-là lui procuraient du plaisir.

Les plus gros consommateurs d’alcool, de cannabis parmi les jeunes sont ceux qui se sentent moins bien dans leur peau et moins soutenus par leurs parents, souligne Mme Portner-Helfer. Le rôle des parents reste donc primordial.

L’étude HBSC relève un taux de satisfaction élevé/plutôt élevé face à l’existence chez les jeunes de 15 ans assez impressionnant – 88,9% chez les garçons et 78,6% chez les filles.

En recherche de sensations fortes, de ses limites, l’adolescent cherche sa place et se définit à travers le regard des siens. « C’est un temps d’expérimentations, ils sont sur un fil entre l’enfance et l’âge adulte, résume Mme Hitz. Ce changement touche aussi les parents qui doivent de leur côté accepter que leur « bébé » n’en est plus un. » Une bonne estime de soi, la capacité de dire non tout en se sentant légitime permettent d'éviter l’influence envahissante de ses pairs. Les parents ne tireront le signal d'alarme qu’en cas de réel danger, de souffrance, de déprime ou de déconnection avec la réalité. Pour le reste, ils garderont leurs distances, ni trop près, ni trop loin, se souviendront peut-être qu’ils ont eux-mêmes été jeunes et qu’ils ne juraient alors que par les copains et les copines.

François Jeand’Heur

* Health Behaviour in School-aged Children - Enquête internationale réalisée tous les 4 ans sur les comportements de santé des élèves âgés de 11 à 15 ans.

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires





Nos adresses préférées

> Suisse romande

Ligne d'aide et d'écoute des enfants, des jeunes et des parents - 147

La ligne d'aide 147 de pro juventute dispense des conseils gratuits aux enfants et aux jeunes qui se trouvent en situation difficile. Par téléphone ou par SMS le n° 147 fonctionne 24h/24 et 7j/7 dans toute la Suisse, dans les 3 langues nationales. Confidentialité et gratuité garantie.

Un partenariat entre Projuventute et des permanences qualifiées.

> Neuchâtel

Es'Capad.ch

Service de soins infirmiers en psychiatrie intervenant en cabinet et à domicile, pour adultes et adolescents.

> Le Mont-sur-Lausanne

Aimer Avancer
Un chemin vers la guérison intérieure

CORONAVIRUS - Offre particulière de solidarité sans frais pour vous

Accompagnement pour couples, familles, futurs parents, adultes, ados, enfants:
Aimer avancer, un chemin vers la guérison intérieure pour retrouver le dialogue et une relation épanouie, pour désamorcer les conflits, ... pour revivre du bonheur.

> Genève 2

Enfant du Monde - Une chanson pour l'éducation

Basé à Genève, le siège de notre ONG suisse Enfants du Monde accueille une équipe composée d'une vingtaine de personnes.

Chaque année, 60 millions d’enfants dans le monde ne peuvent pas aller à l’école. De plus, celle-ci ne répond pas toujours à leurs besoins et ne leur permet pas de devenir des citoyens bien informés et en mesure de prendre leur vie en main.

C’est à cette réalité qu’Enfants du Monde, avec l’appui de la Compagnie Zappar, souhaite sensibiliser les enfants et jeunes. Depuis 2012, notre ONG propose aux écoles de Suisse romande et d’ailleurs dans le monde, le projet «Une Chanson pour l’Education».

Au fil de ses différentes éditions, notre projet «Une Chanson pour l'Education» a permis à des milliers d’écoliers de réfléchir aux problématiques liées aux droits de l'enfant et en particulier au respect du droit à une éducation de qualité.

L’objectif? Contribuer à ce que chaque élève trouve sa place en tant que citoyen du monde, en lui donnant la parole afin qu’il s’engage pour ses droits et ceux des autres.

A lire
Nos partenaires