Le jeu d'échecs: entre sport, réflexion et pédagogie

Jeu d'échecs

 

Le jeu d’échecs, un jeu mais aussi un sport

Le jeu d’échecs, roi des jeux, est aussi reconnu comme sport en Suisse et à l’international. En effet, le terme « sport » a pour origine le mot « desport » en vieux français qui signifie « divertissement, plaisir physique ou de l'esprit ». Les joueurs d’échecs, comme pour les autres sports, s’affrontent en compétitions et sont classés selon leurs victoires/défaites (classement Elo). Il existe même des Olympiades d’échecs !

 

Les bienfaits scolaires du jeu d’échecs

Ce sport représente un outil d’apprentissage s’intégrant parfaitement dans le plan d’études romand (PER) : les 64 cases de l’échiquier et les pièces d’échecs constituent en effet un support reconnu pour acquérir des notions en mathématiques, en logique, et en représentation spatiale. La dimension ludique apporte un plus indéniable très motivant pour les enfants.

De plus, une étude montre que les enfants ayant suivi des cours d’échecs pendant deux ans ont développé leur capacité de concentration de 50%, leur capacité de mémorisation de 22%, ont augmenté leur compétence dans la résolution de problèmes de 32% par rapport aux autres enfants.

 

Lire la suite de l'article

Nos partenaires