La propreté, votre enfant est-il prêt?

Notre expert
Suzanne Ratte - Conseillère en hygiène naturelle infantile et apprentissage de la propreté

Question hygiène naturelle infantile et apprentissage de la propreté ► Suzanne Ratte, notre partenaire spécialiste de l'hygiène naturelle infantile (HNI) et de l’apprentissage de la propreté, répond gracieusement à toutes les questions que vous vous posez concernant l'apprentissage de la propreté de votre bébé.


Posez votre question gratuite
La propreté, votre enfant est-il prêt?

On entend souvent dire qu’avant de débuter l’apprentissage de la propreté (ou acquisition de la continence pour certains), il faut attendre que l’enfant soit « prêt ». Autrement dit, un enfant n’est pas capable de faire l’apprentissage du pot avant l’âge de 2 ans minimum, et il faut remplir un certain nombre de critères pour savoir quand NOTRE enfant est capable d’y arriver. Beaucoup de personnes recommandent aussi de laisser l’enfant guider le processus, et que les parents n’ont pas à intervenir.

Ma vision au sujet de l’apprentissage du pot est celle-ci : les enfants sont prêts à débuter dès la naissance.

 

Un article proposé par Suzanne Ratte
Conseillère en hygiène naturelle infantile (HNI)

 

Dans cet article :

 

Dès la naissance, les bébés ont déjà le contrôle de leurs sphincters (ils relâchent leurs muscles consciemment), et ils ont toutes les sensations (la sensation de devoir uriner et la sensation pendant qu’ils urinent). Tout comme, dès la naissance, ils ressentent déjà la faim, la satiété, et sont capables de téter et d’avaler : c’est inné, et ça continue de se développer tout au long de leur première année. À un an, en général ils savent s’alimenter seuls si on leur met la nourriture devant eux. C’est pareil pour l’élimination : ils ont tous les outils pour aller graduellement vers la propreté si on les accompagne dès la naissance avec ce besoin. La preuve est simple à faire : actuellement, la moitié des enfants du monde sont propres à l’âge de un an.

 

La moitié des enfants du monde sont propres vers l'âge de un an... Comment est-ce possible ?

Voici 4 raisons pour lesquelles les enfants apprennent la propreté plus tôt dans certaines cultures :

  1. Dans les cultures où les enfants sont propres vers l’âge de 12 mois, les bébés sont accompagnés dès la naissance dans leur besoin d’élimination. Beaucoup ne portent pas du tout de couche, parfois on utilise une protection fine en cas de manqué, mais ça s’arrête là.
  2. Les bébés ne sont pas coupés de leurs sensations. Avec nos couches jetables si performantes « effet au sec », l’enfant est coupé de ses sensations : il ne ressent plus l’urine qui coule ou la sensation de mouillé. Essayez d’écrire avec un gros gant de ski enfilé sur votre main : vous avez beaucoup de peine d’une part car vous êtes coupé de vos sensations et d’autre part parce que vos mouvements sont entravés (et pourtant, vous savez déjà écrire…). Imaginez qu’on laisse des gants épais à nos nouveau-nés pour qu’ils ne se blessent pas… On ferait alors des études sur ces mêmes nourrissons et on verrait qu’ils ne développent pas le sens du toucher, la motricité fine, etc., avant un âge avancé, que cet apprentissage est laborieux, source de peur et générant beaucoup de stress pour tous (comme c’est le cas pour le sevrage des couches tel que pratiqué actuellement).
  3. Les toilettes sont faciles d’accès, et l’habillement n’est pas une entrave. On doit simplement s’accroupir à l’endroit approprié. Pas besoin de baisser une culotte, un collant et un pantalon. Pas besoin d’apprendre à utiliser un objet supplémentaire (le pot, ou le réducteur de WC). On fait ses besoins en position physiologique (accroupi), à un endroit accessible à l’enfant, et c’est tout.
  4. Les parents n’en font pas tout un plat. C’est quelque chose de normal, on l’enseigne à l’enfant comme pour toutes les choses de la vie. Par l’exemple, et sans donner le choix à l’enfant : c’est ce que tout le monde fait, et voilà. Ils montrent la bonne chose à faire, ils savent que l’enfant est capable donc ont pleine confiance en lui et en ses capacités.

Donc en finalité, l’enfant est prêt dès la naissance. Si on écoute son besoin, l’apprentissage de la propreté se fait de façon très naturelle et à un âge précoce.

Retour en haut de la page

 

Comment transposer cela dans nos pays industrialisés ?

Avec un enfant de moins de 18 mois

L’approche idéale est de pratiquer l’hygiène naturelle infantile (HNI). On peut débuter n’importe quand (idéalement avant 4 mois, mais on peut commencer à tout âge). On apprend à décoder les signaux de bébé, et quel est son rythme propre, on propose d’éliminer aux moments propices et on apprend à écouter son intuition. Je préconise d’utiliser la plupart du temps une protection efficace (couche lavable, lange sumo ou même couche jetable), afin d’être plus détendu et de ne pas vous mettre trop de pression. Il est tout à fait possible de pratiquer l’HNI à temps partiel, et c’est ce que font la plupart des parents. Finalement, l’hygiène naturelle infantile est tout à fait compatible avec un enfant qui est gardé.

En finalité, si votre enfant a entre 0 et 18 mois, vous pouvez le garder en lien avec sa fonction d’élimination et développer la communication autour de l’élimination en pratiquant l’hygiène naturelle infantile (HNI). L’enfant, en plus d’être propre et sec, sera écouté dans son besoin, et sera propre à un âge précoce, de façon naturelle et fluide. Je propose des cours approfondis sur l’hygiène naturelle infantile, basés sur l’expertise d’Andrea Olson, auteure du livre « Go Diaper Free », qui présente l’HNI simplifiée et adaptable à tous les modes de vie et tous les choix de parentalité. C’est son approche qui m’a donné envie de pratiquer l’HNI, et qui m’a donné tous les outils pour y arriver. Si vous désirez suivre mon cours ou acheter le livre original en anglais, lisez l'article jusqu'à la fin pour une réduction de 15%.

Avec un enfant de 18 mois ou plus

Je préconise de débuter l’apprentissage du pot sans attendre, avec une méthode simple, éprouvée et efficace. Pourquoi attendre 18 mois ? Car on n’a pas des conditions idéales (température, habillement, accès aux toilettes, tout cela fait qu’il y a plus de choses à apprendre et qu’un enfant plus âgé a plus d’outils pour l’intégrer), et finalement nos styles de vie et nos structures familiales sont différentes : les parents ne sont pas forcément 24h/24 avec l’enfant, il faut que les personnes qui gardent l’enfant soient sur le même diapason (crèche, maman de jour, grand-parent), il y a beaucoup moins d’enfants qui sont autour des tout-petits et qui montrent l’exemple pour l’usage des toilettes, etc.

Je ne préconise pas non plus d’attendre trop longtemps pour le sevrage des couches : entre 12 et 24 mois, l’enfant aime apprendre de nouvelles choses, il a envie d’apprendre à prendre soin de lui-même. Passé ce délai, il a appris et complètement intégré que les couches sont ses toilettes permanentes, et il devient difficile de changer les habitudes. Un enfant plus grand a bien plus de risques d’avoir des difficultés lors de l’apprentissage du pot (par exemple un enfant qui se retient de faire caca, une peur extrême, un refus de s'asseoir sur le pot, l'utilisation du pipi et du caca comme une arme contre vous, voire une constipation nécessitant une intervention médicale). Et finalement, un enfant de 2-3 ans a besoin d’affirmer sa nouvelle personnalité qui se traduit par la fameuse phase du « non » et qui rend inévitablement le sevrage des couches plus compliqué pour tout le monde.

Si votre enfant a 18 mois ou plus, vous pouvez débuter l’apprentissage du pot dès que vous vous sentez prêt, car votre enfant, lui, est prêt. Il a besoin de vous pour le guider, pour lui montrer de façon claire et simple comment aller aux toilettes comme un grand. Il a besoin de vous pour croire en lui, et pour persévérer, avec douceur, bienveillance, mais sans traîner. Pour un enfant de cet âge, ce qui est véritablement bienveillant c’est d’avoir un message clair et de progresser rapidement. Vous lui montrez que vous croyez en lui, qu’il va y arriver, et ça n’a pas de prix. Laisser un enfant guider le processus, c’est comme le poser au milieu d’un lac gelé avec des patins aux pieds pour la première fois : il ne sait pas comment faire, il tombe et se fait mal, il a froid, il se sent perdu et abandonné. Alors prenez les rênes, pour l’accompagner et lui montrer comment y arriver.

Mais pour savoir accompagner votre enfant avec douceur, bienveillance et sans traîner, vous avez besoin d’avoir une bonne méthode. Je vous propose de suivre un plan clair, simple et éprouvé : celui développé par Andrea Olson dans son livre « The Tiny Potty Training Book ». Il a été testé par des milliers de parents. En suivant ce plan, les enfants sont propres en 7 jours en moyenne !

Je propose des cours qui vous expliquent en détail la méthode et comment faire face aux difficultés que vous pouvez rencontrer en chemin. A nouveau, si vous désirez suivre mon cours ou acheter le livre original en anglais, la réduction de 15% se trouve ci-dessous.

Retour en haut de la page

 

Un livre, des cours et les réductions en cadeau !

Vous trouvez peut-être dommage que je fasse maintenant de la pub pour un livre ou des cours payants, je vous laisse donc réfléchir à deux choses :

  • Accompagner votre enfant vers la propreté, c’est important pour lui et pour vous, et une méthode éprouvée vous fera économiser bien du temps, de la patience, mais aussi de l’argent en couches ! C’est un investissement qui va vous rapporter, financièrement parlant aussi 😉!
  • Si on paie pour un livre ou un service, on va s’investir plus! Et payer pour cette méthode d’apprentissage de la propreté vous aidera vraiment à avoir la bonne attitude, à vous investir dans le processus et à être sûr de vous et confiant parce que vous avez un bon plan. Vous aurez aussi un grand éventail de ressources pour gérer les difficultés qui peuvent survenir, et 2 emails de suivi personnalisé sont inclus avec chaque cours, donc n’hésitez plus !

Je vous souhaite tout le meilleur pour accompagner votre enfant vers la propreté, et n’hésitez pas à m’envoyer un message ou à m’appeler au 079 527 11 25 si vous avez des questions. 😊

Les cours

Retrouvez l’offre de mes cours en détail sur bebesurlepot.com, je vous offre 15% de rabais avec le code promotionnel CADEAU-15.

Le livre

Si vous désirez acheter l’un des livres d’Andrea Olson, Go Diaper Free (sur l’hygiène naturelle infantile, « Elimination Communication » en anglais), ou The Tiny Potty Training Book (sur l’apprentissage du pot), le bon cadeau Bebesurlepot2021 vous donne une réduction de 15%, à faire valoir sur godiaperfree.com. Les livres ne sont malheureusement pas disponibles en français pour l’instant, la traduction est en cours.

Retour en haut de la page

Commentaires





Partager:
Nos adresses préférées

> Ballaigues

Bébé sur le pot

L'hygiène naturelle infantile c'est mettre son enfant sur le pot (dès la naissance), développer la communication pour l’élimination. Les couches deviennent un outil et non des toilettes permanentes. L’HNI peut également être pratiquée à temps partiel.

Autres adresses
A lire
Nos partenaires