Colère à la préadolescence

Notre expert
Colère à la préadolescence

Un enfant en colère peut devenir ingérable, et vous pousser dans vos limites. Tout autant fatiguant pour vous que pour lui, éviter cette situation est au bénéfice du parent comme de l’enfant. Il existe quelques éléments-clés pour réduire ses moments de colère.

Qu’est-ce que la colère ?

La colère est une émotion violente qui bouleverse l’état psychologique et physiologique de l’individu. La pensée reste figée sur un élément, le pouls s’accélère, les capacités de raisonnement sont réduites, voire remplacées par des cris, des pleurs, ou des gestes de colère. C’est pourquoi il est difficile de vouloir raisonner son jeune avant d’avoir cherché à le calmer.
La colère est un excellent moyen d’alerte. Elle signale qu’un évènement est allé à l’encontre des souhaits de votre pré-ado, ou bien qu’il a trouvé une situation injuste ou encore qu’il s’est senti blessé. Elle lui offre les moyens de se mobiliser pour exprimer son mécontentement (quand bien même il pourrait nous paraître injustifié).

Comment gérer la colère de mon pré-ado ?

À présent que nous savons que la colère est une émotion intense qui limite le raisonnement et qui exprime une insatisfaction/injustice, voyons comment on peut gérer celle de son jeune. Une des méthodes consiste à effectuer 4 étapes : Ecouter, Valider, Calmer, Raisonner.

Ecouter

Pour commencer, il faut prendre le temps d’écouter la colère de son pré-ado, savoir pourquoi il est en colère selon lui. On peut avoir une idée de sa colère, mais l’important ici, c’est que de lui-même, il mette des mots sur ce qui le met dans cet état. On peut alors essayer d’identifier les éléments qui sont à l’origine de cette explosion d’émotion (moquerie, impuissance, sentiment d’infériorité, harcèlement, frustration, etc.)
Exemple : Je vois bien que tu es en colère, est-ce que tu arrives à me dire ce qui t’a en colère comme ça ?

Valider

Après avoir écouté la colère de votre pré-ado, il faut autant se faire se peut la valider. Cela permet au jeune de se sentir légitimé dans ce qu’il ressent (c’est ce qui généralement fait défaut dans la colère). En validant ce qu’il ressent, vous lui dites qu’il a raison de ressentir cela, et ainsi la colère peut redescendre. Cette étape est parfois délicate à faire, car il se peut que vous ne soyez pas du tout en accord avec votre pré-ado. Si c’est le cas, essayez de vous rappeler qu’il s’agit non pas de valider s’il a raison ou non, mais bien que ce qu’il ressent est vrai.

Calmer

En fonction des situations, il se peut que l’étape Calmer doive passer avant le reste (violence, enfant ingérable, écoute impossible). N’hésitez pas à commencer par calmer votre jeune si vous trouvez cela pertinent dans ladite situation.
Généralement, le fait d’avoir écouté et valider a déjà permis de réduire la colère, et il n’y a plus besoin de calmer le jeune. Dans le cas contraire, proposez-lui de faire des activités relaxantes (prendre le temps de respirer, faire un tour dehors, s’isoler avec de la musique), tout ce qui peut lui permettre de redescendre en tension.

Raisonner

Maintenant que votre pré-ado est calmé, vous pouvez (enfin) le raisonner sur ce qui s’est passé. Il s’agit ici de lui dire que bien que vous compreniez sa colère, vous lui exprimez votre point de vue de la situation. Vous êtes détenteur de l’autorité, il y a des règles que vous avez décidées, et il se doit de les respecter. Il est important ici de remettre l’église au centre du village. Sa colère peut être comprise, mais ce n’est pas pour autant que les choses vont changer (si ce n’est pas justifié). Si des règles venaient à changer lorsqu’il est en colère, cela signifierait qu’elle est un moyen efficace pour faire changer les choses. Il se peut qu’après le pré-ado – malgré lui – passe par la colère pour obtenir ce qu’il souhaite. Et très vite, les relations peuvent devenir très conflictuelles, puisque la colère est devenue une façon d’obtenir ce qu’il souhaite …

Comment la prévenir ?

Bien que toutes les colères ne soient pas à éviter, les modérer est tout de même une excellente solution. Voici quelques pistes pour y parvenir :

  • identifier les éléments déclencheurs de la situation (règle, frustration, échec …)
  • identifier les éléments de tension latents (jeux violents, environnement bruyant)
  • augmenter l’activité physique (sport, jouer dehors, etc.)
  • proposer des activités de safe-control (karaté, méditation)

Commentaires





Partager:
Nos adresses préférées

> Berne

Maenner.ch

männer.ch est la faîtière des organisations progressistes suisses des hommes et des pères depuis près de 15 ans.
Elle gère un centre de compétences, l'Institut suisse pour les questions d’hommes et de genre (ISHG) qui développe un travail de réflexion scientifique et pratique solide sur la question des garçons, des hommes et des pères en Suisse.
Elle porte le Programme national « MenCare »

> Neuchâtel

Juliane Grisel - Psychologue FSP - Instructrice de Yoga

Diplômée en psychologie de l’enfant et de l’adolescent
Intervention à domicile Neuchâtel et alentours
Instructrice de yoga pour enfants et adolescents


- Soutien éducatif aux enfants et adolescents à domicile.
- Accompagnement des enfants, adolescents et leurs familles lorsque ceux-ci rencontrent des difficultés dans le contexte scolaire ou familial.
- Approche intégrative, considérant l’enfant ou l’adolescent dans ses dimensions psychiques, émotionnelles, affectives et corporelles.
- Stages de vacances pour enfants et adolescents
Juliane Grisel – Psychologue FSP – Instructrice de yoga

> Lausanne

Anne Jeger- Psychologue FSP/AVP
Aide en ligne - Consultation en cabinet

"Aucun homme ne peut rien vous révéler sinon ce qui repose déjà à demi endormi dans l'aube de votre connaissance..."
Khalil Gibran

> Genève 2

Enfant du Monde - Une chanson pour l'éducation

Basé à Genève, le siège de notre ONG suisse Enfants du Monde accueille une équipe composée d'une vingtaine de personnes.

Chaque année, 60 millions d’enfants dans le monde ne peuvent pas aller à l’école. De plus, celle-ci ne répond pas toujours à leurs besoins et ne leur permet pas de devenir des citoyens bien informés et en mesure de prendre leur vie en main.

C’est à cette réalité qu’Enfants du Monde, avec l’appui de la Compagnie Zappar, souhaite sensibiliser les enfants et jeunes. Depuis 2012, notre ONG propose aux écoles de Suisse romande et d’ailleurs dans le monde, le projet «Une Chanson pour l’Education».

Au fil de ses différentes éditions, notre projet «Une Chanson pour l'Education» a permis à des milliers d’écoliers de réfléchir aux problématiques liées aux droits de l'enfant et en particulier au respect du droit à une éducation de qualité.

L’objectif? Contribuer à ce que chaque élève trouve sa place en tant que citoyen du monde, en lui donnant la parole afin qu’il s’engage pour ses droits et ceux des autres.

Autres adresses
A lire
Nos partenaires