Respecter ses enfants

Respecter ses enfants

Notre expert
Anne Jeger - Psychologue clinicienne

Question psychologique en ligne ► Anne Jeger, Notre partenaire psychologue clinicienne, répond répond gracieusement à toutes les questions que vous vous posez concernant vos problèmes personnels et familiaux :
Ecrivez-lui ici: jegeranne@hotmail.com ou au 076 373 98 26

Un article écrit par Anne Jeger, psychologue clinicienne.

    

Elle reçoit des enfants, des adolescents et des adultes confrontés à des ruptures de lien (décès, maladie grave d'un proche, séparation,...), des difficultés familiales, scolaires ou professionnelles, des problèmes relationnels ou des questions existentielles. 

      

«Lorsque les enfants vivent avec des critiques, ils apprennent à condamner. L’hostilité, ils apprennent à se battre. Le fait d’être ridiculisé, ils deviennent timides. La honte, ils se rendent coupables. La tolérance, ils apprennent la patience. Des encouragements, ils apprennent la confiance. Des louanges, ils apprennent la justice. La sécurité, ils apprennent à croire. L’approbation, ils apprennent à s’aimer. L’acceptation et l’amitié, ils apprennent à trouver de l’amour dans le monde». Dorothy L.Nolte

      
Respecter son enfant signifie avant tout le considérer comme une personne unique et différente de vous, son parent. Il est un individu à part entière et par conséquent il ne doit pas être un prolongement de vous-même.
Beaucoup d’enfants sont désirés pour répondre à des manques affectifs originels profonds et inconscients. L’enfant est parfois «utilisé» comme béquille, comme pansement, comme trophée narcissique, comme thérapeute, comme parent, comme infirmier, etc. Il n’est pas respecté comme enfant et laissé à sa place d’enfant. 

"Le plus grand fardeau qu'un enfant puisse porter est la vie non vécue de ses parents." Carl G. Jung

Respecter les enfants c’est savoir avant tout que:

  • ils ont besoin de savoir qu’ils sont aimés même s’ils ont des difficultés à l’école ou ailleurs
  • ils ont besoin de repos, de temps pour «ne rien faire», de temps pour rêver
  • ils ne sont pas des réplications de leurs parents, ils ont leur propre personnalité, leurs propres désirs
  • ils ont le droit de râler quand ils sont fatigués après une journée bien remplie
  • ils ont besoin d’être encouragés et valorisés
  • ils ont leur propre rythme et il est primordial de le respecter
  • ils ont leurs propres compétences et il est primordial de les relever
  • ils sont des êtres uniques en devenir qui ne demandent qu’à développer leurs richesses et être accompagnés pour le faire.
        

1 - Pour se sentir respecté, un enfant a d’abord besoin de se sentir aimé pour ce qu’il est avant de l’être pour ce qu’il fait. C’est ce que l’on appelle l’amour sans condition ou l’amour inconditionnel.

Par exemple: un enfant qui est aimé, valorisé et reconnu seulement quand il a de bonnes notes comprend et intègre que sa note est la condition de sa valeur personnelle. J’ai 6, je vaux 6 aux yeux de mes parents ; j’ai 2, je vaux 2.
Les conséquences sont délétères: l’enfant va travailler pour ses parents et non pour lui. Il va se mettre une grande pression pour faire plaisir à ses parents, être à la hauteur de leurs attentes et surtout par peur du rejet ou de ne pas/plus être aimé. A terme, l’enfant n’a pas appris à travailler pour lui, son estime de soi et sa confiance en lui sont fragiles. Aimé pour ce qu’il est, l’enfant va s’aimer comme il est.

Relevez les qualités de coeur de votre enfant au moins une fois par jour et dites-lui que vous l’aimez ; il a besoin de l’entendre.
   

2 - Pour se sentir respecté, un enfant a besoin qu’on lui parle et qu’on le traite avec égard.

Comme la fleur qui a besoin d’eau et de soleil pour pousser et grandir harmonieusement, l’enfant a besoin de recevoir avec bienveillance des compliments, des signes de reconnaissance, des encouragements pour apprendre à croire en lui et assoir son estime de soi, à grandir et à oser être lui-même. Parce qu’il est traité avec considération, il va se traiter avec considération.
Le regard positif d’un adulte proche posé sur lui va l’aider à construire sa maison intérieure avec des fondations et des murs solides. Insultes, moqueries, chantage affectif («si tu fais ça, je ne t’aime plus…si tu ne fais pas ça, je m’en vais…après tout ce que j’ai fait pour toi…"), menaces, hurlements et coups sont à proscrire absolument.
Relevez les compétences de votre enfant au moins une fois par jour.

    
3 - Pour se sentir respecté, un enfant a besoin d’avoir du temps pour lui.

Temps pour dormir son compte d’heures, temps pour manger, temps pour jouer, temps pour sortir, temps pour faire ses devoirs, temps de pause, temps pour se baigner, temps pour parler avec vous, temps pour s’ennuyer…Il y a un temps pour tout et il est important de respecter ces différents tempos pour l’équilibre de votre enfant.
Dites-lui plus souvent «prends ton temps…».

     
4 - Pour se savoir respecté, un enfant a besoin de sentir que son parent est fiable quand il s’engage – ce qui le sécurise.

Pouvoir compter sur lui. Bon nombre d’enfants se plaignent du manque de constance et d’attention de leur parent: papa n’est pas venu me chercher à l’école, maman m’avait dit qu’elle serait présente à mon spectacle, elle est venue mais elle a passé la soirée sur son portable, etc. Ce qui importe, c’est le temps de qualité passé avec son enfant.
Tout parent a des contraintes. Par conséquent, ce qui est fondamental, c’est d’être présent en présence de son enfant: éteindre tous les écrans et s’intéresser à lui, l’écouter, lui poser des questions, jouer avec lui. C’est ainsi que vous tissez une vraie relation avec votre enfant.

Passez au moins 30 minutes de temps de qualité par jour pendant la semaine avec votre enfant, et plus le week-end. C’est primordial.
      

5 - Pour se sentir respecté, un enfant a besoin d’être dégagé des soucis parentaux autant que faire se peut, des confidences d’adultes et d’une relation affective envahissante et contrôlante.

Il doit rester un enfant, à sa place d’enfant, sans rôle à tenir, et garder son insouciance. Ceci n’empêche pas de lui donner de petites responsabilités qui iront en grandissant. Son intimité morale et son intimité physique doivent être respectées : éviter d'aborder certains sujets devant lui, réserver ses confidences à son partenaire ou à ses amis, régler les soucis familiaux entre adultes, lui laisser des espaces de liberté, respecter son jardin secret et son besoin d'intimité corporelle. A l'approche de la pré-adolescence, pensez à frapper avant d'entrer dans sa chambre ou dans la salle-de-bain.

Le jeu, le rire, le plaisir sans condition concourent au bon développement de l’enfant et à son équilibre, le maintiennent à sa place d'enfant, lui permettent l'accès à la créativité, à l'imaginaire, aux rêves...
Faites rire votre enfant, mettez-vous à sa hauteur pour jouer, ne vous prenez pas au sérieux et accordez-vous ces moments de détente et d’amusement avec lui, c’est tellement bon !
«Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants, mais peu d'entre elles s'en souviennent.» Antoine de Saint-Exupéry

De quoi auriez-vous eu besoin enfant pour vous sentir davantage respecté ? Il est encore temps d’y répondre…

Et enfin un dernier conseil et non des moindres : simplifiez-vous la vie, et la leur ! Un emploi du temps épuré (moins d'activités pour vous et moins d'activités extrascolaires pour eux), moins de jouets (faites du tri), moins d'écrans (poser des règles strictes), plus de sorties en famile, des repas simples et bons (et pourquoi pas les mêmes tous les lundis, les mêmes tous les mardis, etc.), des rituels clairs et constants (notamment au lever et au coucher), et moins de questions posées à vos enfants surtout quand ils sont petits. Faites des choix pour eux, car trop de choix les rend anxieux. Et rappelez-vous que les enfants ne sont pas dans notre vie pour nous faire plaisir, nous aimer et répondre à nos attentes. Ils y sont pour recevoir - entre autre - un amour inconditionnel sans contrepartie, et des règles éducatives concises, cohérentes et bienveillantes qui leur donneront des racines puis...des ailes !

N'hésitez pas à m'écrire si vous avez des questions : jegeranne@hotmail.com


       

Commentaires





cecileduvieux
11.05.2019 03:26

Témoignage: je me nomme CECILE je suis algérienne d'origine mais je vie en France ; mère de 3 enfants. Je vivais avec mon mari avec un grand amour, il est tombé sur le charme d'une jeune fille dans son boulot , mon mari a changé du jour au lendemain , il ne dors plus à la maison , il ma même dit en face qu'il ne veut plus de moi qu’il ne m'aime plus ,je ne fais que pleurer chaque jour , j'ai consultée des marabouts sur le net sans résultat.DIEU merci j'ai parlé de ma situation à un collègue de travail qui m'a donné le contact d'un Grand Maître au nom de AZE CHANGO,il vit au Bénin dans un petit Village c'est lui qui m'a ramené mon homme très amoureux et nous sommes très heureux,Mon mari est revenu à la maison après 3 jours de travaux magique.Sincèrement je n’arrive pas à y Croire qu’il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c’est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s’est fait en moins d’une semaine, il est fort dans tous les domaines.Je vous laisse son contact :
Tél (whasapp/Viber/Imo) : 00229-665-477-77
Veuillez consulter son site pour prendre ces contact : Voici son site : https://www.grand-marabout-retour-affectif.fr
...
Yosra
04.01.2018 21:30

Tous juste
...
sara bergman, dentiste Genève
23.06.2016 15:44

Merci !!
...
Nos adresses préférées

> Berne

Maenner.ch

männer.ch est la faîtière des organisations progressistes suisses des hommes et des pères depuis près de 15 ans.
Elle gère un centre de compétences, l'Institut suisse pour les questions d’hommes et de genre (ISHG) qui développe un travail de réflexion scientifique et pratique solide sur la question des garçons, des hommes et des pères en Suisse.
Elle porte le Programme national « MenCare »

> Cormondrèche (NE)

Cabinet Séverine Sooriah

Praticienne en psychothérapie relationnelle, coach et formatrice d’adultes, j’accompagne les personnes au travers de leurs difficultés dans l’objectif qu’elles puissent trouver un apaisement non seulement psychique et physique mais aussi existentiel.
Spécialisée dans le harcèlement - la périnatalité - le soutien aux adolescents.
Thérapie familiale selon une approche analytique et systémique.

> Lausanne

Anne Jeger- Psychologue FSP/AVP
Aide en ligne - Consultation en cabinet

"Aucun homme ne peut rien vous révéler sinon ce qui repose déjà à demi endormi dans l'aube de votre connaissance..."
Khalil Gibran

> Neuchâtel - Le Landeron

Atelier Bien Grandir, Ateliers Faber et Mazlish

Ateliers de communication Faber et Mazlish Adulte/enfant, pour une éducation positive.
Conférences et conseils éducatifs personnalisés

> Petit-Lancy

Réseau de soins Delta
Partenaire des caisses maladie
pour leur contrat Médecin de famille

Soins - Prévention - Promotion de la Santé.
Avec les médecins, psychologues et thérapeutes du Réseau DELTA, vous profitez d'une approche individuelle soutenue par toute une communauté de pratique.

Autres adresses
A lire
Nos partenaires