Mensonge: pourquoi l’enfant ment-il?

Mensonge et enfant: pourquoi l’enfant ment-il?

Notre expert
Anne Jeger - Psychologue clinicienne

Question psychologique en ligne ► Anne Jeger, Notre partenaire psychologue clinicienne, répond répond gracieusement à toutes les questions que vous vous posez concernant vos problèmes personnels et familiaux :
Ecrivez-lui ici: jegeranne@hotmail.com ou au 076 373 98 26

Un article écrit par Anne Jeger, psychologue clinicienne.
 

  

Ma fille me ment, mon fils me ment...
Pourquoi l’enfant ment-il? Où situer la limite entre mensonge et vérité?
Dans quelle mesure peut-on dire qu’un enfant ment quant il relate à sa façon, c’est-à-dire de manière subjective, un événement qui sera différemment raconté par un autre enfant?
A quoi sert le mensonge? Que faire devant l’enfant qui ment?
              
Autant de questions auxquelles nous allons tenter de trouver une explication, une réponse avec Anne Jeger, psychologue clinicienne.
Avant tout, sachez que "les enfants de 4-5 ans mentent et c’est le signe d’une bonne santé émotionnelle", écrit T. Brazelton, pédiatre. Ils font travailler leur imaginaire, à condition qu’ils ne deviennent pas de grands mythomanes!

Les différentes raisons pour lesquelles l’enfant ne dit pas la vérité ou ment

  • Il a fait une bêtise et il accuse un autre
    Quand il fait une bêtise, l’enfant peut avoir le sentiment qu’il est méchant ou mauvais, alors pour se déculpabiliser et "rester bon", il projette sur un autre enfant ou un adulte la responsabilité de son acte. "C’est pas moi, c’est lui!".
    Aussi, l’enfant ment pour se protéger des accusations de ses parents. Il veut continuer à plaire et "faire comme si de rien n’était". A la crainte de se sentir méchant s’ajoute la crainte de la punition. Plus l’enfant a une peur démesurée de la réaction de ses parents, plus il utilisera le mensonge pour ne pas s’y confronter.
      
  • Il se raconte des histoires
    Parce qu’il n’a pas toujours ce qu’il veut, parce qu’il se sait petit et impuissant mais aussi parce qu’il aimerait être le plus fort ou le plus admiré, l’enfant raconte des histoires, des événements faux qui n’ont pas de conséquences fâcheuses. Cela lui permet de rêver sans risques, de se faire plaisir un moment. Ici, le mensonge leur sert à exister autrement, à enjoliver la réalité.
    Entre 3 et 6 ans, l’imaginaire ainsi que la fabulation tiennent chez l’enfant une place importante, notamment dans les jeux, et les contes le passionnent. Souvent, vous l’entendez dire "c’est pour de vrai" ou "c’est pour de rire".
    C’est vers 7 ans que la différenciation entre le réel et l’imaginaire devient plus nette.
      
  • Le mensonge pour s’opposer et faire réagir
    A certains moments, l’enfant aime dire le contraire de ce qu’énoncent ses parents. On le trouve têtu. C’est un jeu dans lequel il vaut mieux rentrer avec beaucoup d’humour pour ne pas envenimer la situation et provoquer un affrontement inutile.
       
  • Mensonges en famille
    Nous sommes parfois amener à mentir par omission car "toute vérité n’est pas bonne à dire". Certains parents inventent des histoires sur la naissance des enfants ou sur la mort, maintiennent dur comme fer que le Père Noël existe…Très vite, les enfants apprennent à l’école que le Père Noël est un mythe, mais les parents continuent à leur faire croire "que c’est pour de vrai", alors qu’il est vrai "pour de rire".
    Bien entendu, l’enfant aime croire au Père Noël. Mais quand il découvre la supercherie, il faut savoir assumer sa responsabilité de parents et lui avouer la vérité. Il sera fort déçu mais cela fait partie des expériences de la vie.

Pourquoi l’enfant ment-il? Les raisons sont nombreuses et elles ne sont pas exhaustives. Derrière chaque mensonge se cache toujours une peur:

  • Pour se déculpabiliser.
  • Pour ne pas décevoir et continuer à plaire.
  • Pour masquer ses erreurs.
  • Pour se faire bien voir.
  • Pour ne pas être en position de faiblesse parce qu’il a peur de ne plus être aimé.
  • Pour se rassurer "ce ne peut pas être moi".
  • Pour échapper aux remontrances.
  • Pour enjoliver une réalité qui ne le satisfait pas totalement.
  • Pour préserver son estime de lui-même.
  • Parce que son entourage est trop exigeant à son égard et que pour vivre comme un enfant, il doit échapper quelques fois à ces contraintes par le mensonge.
  • Pour s’inventer un personnage qu’il aimerait être (Cf. l’ami imaginaire entre 3 et 6 ans qui opère des miracles!).
  • Pour garder un jardin secret et se donner le droit d’être autonome et de ne pas tout dire.
    C’est pour cette dernière raison, entre autre, que "mentir n’est pas toujours une mauvaise chose", écrit C.Halmos, psychanalyste.
    Et parfois mentir assure la survie de l’enfant quand ses parents sont intransigeants voire maltraitants.

Que faire face à l’enfant qui ment?

  • Ne pas le culpabiliser, ni le juger – rappelez-vous quand vous étiez enfant…
  • Ne pas se mettre en colère, ça ne sert à rien sinon à faire baisser votre tension.
  • Lui dire que vous désapprouvez son comportement mais évitez l’affrontement.
  • Essayez de comprendre avec lui les circonstances qui l’ont amené à mentir.
  • Assurez-le de votre amour quoiqu’il arrive.
  • Sachez que vers 7 ans, certains enfants se jugent sévèrement. Ils s’en veulent, croient qu’ils ne sont plus "aimables" et se punissent en se dévalorisant.
  • Expliquez-lui que beaucoup de personnes ont peur de dire la vérité, mais qu’il peut avoir confiance en vous, et que, quoiqu’il ait fait, vous continuez à l’aimer.
  • N’insistez pas pour qu’il vous dise la vérité, il va se replier sur lui-même et vous ne pourrez plus communiquer.
  • Si vous vous êtes trompé(e), admettez-le, demandez pardon, et dites-lui que vous êtes inquiet(e) de le voir agir de la sorte.
  • S' il se bute, vous pouvez lui dire que vous le comprenez, que quelques fois ce n’est pas facile de dire vrai, qu’on peut se sentir honteux d’avoir menti, "je ne sais pas si tu dis vrai ou faux, mais si tu dis faux, tâche de ne pas recommencer, si tu dis vrai, pardonne-moi de douter de toi".
  • Utilisez des poupées ou des histoires pour aborder le problème.
Vous constaterez des changements quand votre enfant vous parlera par la suite de ses mensonges avec plus d’aisance et d’humour et surtout quand il vous dira davantage la vérité!
Si les mensonges persistent, c’est que peut-être vous êtes trop exigeants. Changez d’attitude, ouvrez une porte au dialogue, restez humble, "vous avez été un enfant"…

 

T. Brazelton met en exergue divers signes qui indiquent que l’enfant ne se sent pas libre de laisser évoluer son imaginaire: l’autopunition, le repli, une indisponibilité excessive, des manifestations d’angoisse généralisées et de dévalorisation personnelle, l’augmentation des peurs et des terreurs nocturnes.

  • Si vous êtes inquiet(e), demandez conseils à votre pédiatre ou votre médecin de famille.
  • Si vous êtes très inquiet(e) parce que votre enfant fabule, demandez l’avis d’un psychologue.
"Le mensonge chronique n’est qu’un symptôme d’une angoisse ou d’une appréhension sous-jacente. Il faut le prendre en considération et ne pas chercher à s’en débarrasser". T.B.


Le petit enfant n’a pas conscience de ses actes. La culpabilité vient après l’acte en réponse à la désapprobation. Petit-à-petit, il acquiert le sentiment de culpabilité et la notion du bien et du mal, vers 6-7 ans.
Il apprend à appréhender la réalité telle qu’elle est.

Et, les grandes personnes mentent aussi ...


Cet article vous a interpellé? Vous avez des questions?
N'hésitez pas à la poser à Anne Jeger, psychologue et auteur de l'article

Commentaires





cecileduvieux
11.05.2019 03:29

Témoignage: je me nomme CECILE je suis algérienne d'origine mais je vie en France ; mère de 3 enfants. Je vivais avec mon mari avec un grand amour, il est tombé sur le charme d'une jeune fille dans son boulot , mon mari a changé du jour au lendemain , il ne dors plus à la maison , il ma même dit en face qu'il ne veut plus de moi qu’il ne m'aime plus ,je ne fais que pleurer chaque jour , j'ai consultée des marabouts sur le net sans résultat.DIEU merci j'ai parlé de ma situation à un collègue de travail qui m'a donné le contact d'un Grand Maître au nom de AZE CHANGO,il vit au Bénin dans un petit Village c'est lui qui m'a ramené mon homme très amoureux et nous sommes très heureux,Mon mari est revenu à la maison après 3 jours de travaux magique.Sincèrement je n’arrive pas à y Croire qu’il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c’est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s’est fait en moins d’une semaine, il est fort dans tous les domaines.Je vous laisse son contact :
Tél (whasapp/Viber/Imo) : 00229-665-477-77
Veuillez consulter son site pour prendre ces contact : Voici son site : https://www.grand-marabout-retour-affectif.fr
...
Nos adresses préférées

> Berne

Maenner.ch

männer.ch est la faîtière des organisations progressistes suisses des hommes et des pères depuis près de 15 ans.
Elle gère un centre de compétences, l'Institut suisse pour les questions d’hommes et de genre (ISHG) qui développe un travail de réflexion scientifique et pratique solide sur la question des garçons, des hommes et des pères en Suisse.
Elle porte le Programme national « MenCare »

> Lausanne

Anne Jeger- Psychologue FSP/AVP
Aide en ligne - Consultation en cabinet

"Aucun homme ne peut rien vous révéler sinon ce qui repose déjà à demi endormi dans l'aube de votre connaissance..."
Khalil Gibran

> Neuchâtel - Le Landeron

Atelier Bien Grandir, Ateliers Faber et Mazlish

Ateliers de communication Faber et Mazlish Adulte/enfant, pour une éducation positive.
Conférences et conseils éducatifs personnalisés

> Petit-Lancy

Réseau de soins Delta
Partenaire des caisses maladie
pour leur contrat Médecin de famille

Soins - Prévention - Promotion de la Santé.
Avec les médecins, psychologues et thérapeutes du Réseau DELTA, vous profitez d'une approche individuelle soutenue par toute une communauté de pratique.

Autres adresses
A lire
Devenez un parent Coach

Etre parent est l'une des plus belles aventures au monde... C'est aussi l'une des plus difficiles à vivre au quotidien! Quel que soit l'âge de vos enfants, ce guide pratique va réellement vous simplifier la vie, dans la bonne humeur, le respect mutuel et l'amour inconditionnel!

Petits silences et petits mensonges

Les enfants ne disent pas tout, ils se taisent, racontent des histoires ou mentent carrément. Alors que nombre de parents attendent d’eux qu’ils disent «tout», ne tolèrent pas le moindre petit mensonge.

Nos partenaires